Publié le 08/04/2020

Traité de Femmes

#Retour sur

En septembre 2019, Mona est allée voir Traité de Femmes par la compagnie « A la tombée des nues » au théâtre universitaire. Ce spectacle devait se jouer au Théâtre Rue de Belleville le 25 et 26 mars 2020.


"Deux femmes sont sur scène, une thésarde et sa colocataire. Le thème de la thèse : l’évolution de l’éducation des femmes au cours des siècles. Cela nous donne un objet hybride entre une pièce de théâtre inventée et un sujet de thèse sur des points noirs de notre société qui eux, ne sont pas inventés. Ce qui fait la force de cette pièce, c’est de mettre le filtre du théâtre pour nous raconter la triste histoire de la condition des femmes.
Les faits s’appuient sur des textes et des livres qui existent vraiment et paraissent souvent désuets pour notre époque. On ne va pas se le cacher, c’est assez déprimant de voir ce que la société a pu produire. De se rendre compte que même le siècle des lumières qu’on considère en France comme une grande avancée sociale ne faisait pas la part belle aux femmes.

Heureusement l’histoire des deux colocataires sur scène, qui sont tout autant désemparées que nous de ce qu’elles lisent nous aide, nous fait rire. Le jeu et le dynamisme des deux actrices redonnent courage pour affronter tout ce qu’on découvre. Il se passe quelque chose d’assez intéressant quand elles s’indignent sur ce qu’elles lisent. Nous, spectateurs, devons intérioriser notre énervement quand les textes des siècles passés sont lus. Mais les actrices sur scène jouent notre indignation, la font sortir par leur corps. Et j’ai l’impression d’être ressortie de la salle en ayant chassé tout cet énervement. Par cette pièce, j’ai moi aussi l’impression de m’être défoulée et ça fait du bien."

 

- Mona

Crédits photos : La Cie À la tombée des nues