Publié le 02/05/2019

Lo'Jo

Par Suzon

Le jeudi 25 avril 2019
#Coup de coeur des Kiosqueurs

Jeudi 25 avril, notre kiosqueuse Suzon a assisté au concert de Lo'Jo qui présentaient leur nouvel album "Fonétik Flowers" à la Bouche d'Air

"TOUT EST FRAGILE, IMPORTANT, FUGITIF, TOUT EST ETERNEL" //Denis Péan

La salle se plonge dans l’obscurité, les silhouettes des six saltimbanques se dessinent devant des panneaux illuminés de bleu et percés de motifs galactiques. Les versets graves du chanteur Denis Péan remplissent l’espace de ses rimes brillantes complimentées par les vocalises des chanteuses.
Après plus de 20 ans d’existence et une dizaine d’albums, leur dernière création “Fonétik Flowers” pousse encore plus loin leurs expérimentations instrumentales. Le batteur fait trembler ses fûts, contrastant avec les envolées de notes du violoniste et les douces pincées de la kora. Des rythmes qui traversent les continents et se mêlent à des sonorités électroniques pour ce dernier opus, ce qui apporte encore une autre dimension à leur musique.
Des poésies chantées, des rimes enivrant les sens : leurs textes sont peuplés de métaphores et exhument des mots et des paysages oubliés. Lo’Jo c’est un dictionnaire de sonorités qui traverse les époques, ne connaît aucune limite de styles ni de thème. C’est un flux de musique qui emporte tout sur son passage et qui, ce soir-là ne donnait qu’une envie : danser jusqu’au bout de la nuit.
J'avais adoré les albums précédents que j'écoutais très souvent, notamment Bazar Savant, mais je n'avais jamais eu l'occasion de voir les musiciens sur scène et je n'ai clairement pas été déçue ! Leur énergie était extrêmement contagieuse et les sonorités de ce nouvel album ont pris une toute nouvelle dimension, je retournerai les voir sans hésiter!

// Lo'Jo en tournée //  L'ensemble jouera de nouveau dans la région le mercredi 15 mai 2019 au Chabada à Angers (49 000)

-Suzon

Et vous, avez-vous assisté au spectacle de Lo'Jo ? Si oui, qu'en avez-vous pensé ?
Partagez vos avis sur contact@lekiosquenantais.fr

Crédits photos : Fabien Dubois