Publié le 23/10/2018

Interview KN Kids // Les contes de la louche d'argent

mercredi 24 oct. 2018
#Focus

Le Kiosque Nantais organisait la première édition du KN Kids le mercredi 10 octobre 2018, dans le quartier de Malakoff. A cette occasion, l'équipe a pu s'entretenir avec les artistes présents pour l'évènement. Découvrez l'interview de Laure Michaud et Mélanie Bachelier.

Qu'est-ce que le KN Kids ? C'est un temps fort réservé au jeune public, mais aussi à leurs parents. Nous avons fait intervenir trois compagnies de spectacle vivant jeune public. Chacune leur tour, en face des enfants, les trois compagnies ont pu parler de leur prochain spectacle programmé dans la métropole nantaise. Après ces trois interventions, la parole a été donnée aux enfants pour qu'ils débattent des présentations et ensuite décernent des prix à chaque artiste. Laure Michaud et Mélanie Bachelier ont reçu le Prix du Récit Imaginatif pour le spectacle "Les contes de la louche d'argent"

  • KN : Pouvez-vous me présenter votre spectacle en quelques mots ?

Laure : Les contes de la louche d’argent est un spectacle en contes, musique et chant. Ce sont des histoires qui sont nées à partir du répertoire de contes traditionnels. On a voulu mélanger le répertoire, c’est-à-dire avoir à la fois des contes facétieux, merveilleux, des chants, toujours en s’inspirant du répertoire traditionnel mais en le modifiant pour en faire quelque chose qui nous parle, ici et maintenant. Sans forcément replacer un conte dans un contexte contemporain, urbain. L’idée c’est juste d’aller chercher ce répertoire-là et de lui redonner du levain, de la saveur, de l’élan, du rythme, de la joie, tout ça quoi !

  • Comment vous-êtes vous rencontrées ?

Mélanie : Laure est conteuse, moi je suis comédienne/musicienne et on a un petit boulot à côté, on vend des fruits et légumes bio le dimanche matin à Talensac. Au début on était collègues, puis on s’est liées d’amitié, on a commencé à parler de nos projets. C’est Laure qui est venue vers moi pour me dire qu’elle avait un spectacle avec lequel elle avait déjà un peu tourné mais qu’elle aimerait bien le travailler en musique, avec des chansons. Elle m’a demandé si on pouvait travailler cela toutes les deux. Et voilà, on a sorti Les Contes de la louche d’argent ! Après six mois de travail et de collaboration, on a réussi à avoir une première version du spectacle.

  • Qu’est-ce qui vous plaît dans le spectacle jeune public ?

Laure : Pour moi, c’est un peu une évidence dans le sens où, lorsque l’on parle de contes, souvent on parle jeune public. Du coup, c’est à la fois un plaisir et à la fois une excuse, c’est-à-dire qu’en allant chercher les enfants on va chercher les plus grands aussi. Le plaisir d’être avec les enfants, c’est la réaction immédiate. Quand on est avec des 6-12 ans, ou des touts petits, c’est eux qui nous portent autant qu’on les emmène.
Mélanie : Même chose pour moi, le fait d’être emporté par le public, c’est ce qui me plait.

  • Qu’est-ce qui plait le plus aux enfants dans ce spectacle, si vous avez pu avoir des retours ?

Mélanie : Les enfants sont assez discrets sur les retours, c’est plus les adultes qui viennent nous voir après coup, pour nous faire des critiques constructives, nous dire ce qu’ils ont aimé. Les enfants, c’est sur le moment que l’on se rend compte. On voit les chants qui marchent, les histoires qui plaisent, ou qui sont trop longues, alors on les réadapte. Les réactions sont très en direct. Ce qui est assez difficile c’est de rester dans le plaisir, d’être concentrées pour donner un bon spectacle et en même temps d’être à l’écoute, de voir leurs réactions pour ensuite rebondir si on a des choses à améliorer. Il faut alors être doublement à l’écoute avec un jeune public, plus qu’avec un public adulte.

  • Y’a-t-il un message que vous voulez véhiculer avec ce spectacle ?

Laure : Il y en n’a pas qu’un, de message. Quand on est par exemple sur un conte patrimonial qui a des milliers d’années, il y a plein de grilles de lecture et de degrés de lecture sur les messages. Après, nous en effet, quand on choisit de raconter une histoire, c’est pour une raison plus particulière. On choisit une sorte de grand thème, mais pas forcément un message précis. Chaque enfant ensuite le saisit à sa façon.
Mélanie : On espère que par la suite, ça va lui donner des idées, lui ouvrir des portes.

  • Qu’est-ce que cela vous fait d’être ici, au KN Kids ?

Laure : Dans la collaboration, c’est intéressant de présenter le spectacle autrement, de se reposer la question pour nous “Pourquoi on fait ça déjà ? Mais comment on s’est rencontrées ?”. C’est intéressant comme angle d’attaque, ça nous fait creuser des choses je trouve.
Mélanie : Oui, on repart de la base : comment on s’est rencontrées, comment on a travaillé, comment on en est arrivées à ce spectacle, où on en est maintenant et où on va dans l’avenir pour pouvoir porter notre projet qui va s’améliorer et mûrir. C’est une belle étape aujourd’hui pour nous.

  • Un dernier mot ?

Laure et Mélanie : Ravies d’être là et on attend avec impatience les délibérations !

 

Les contes de la louche d'argent
de Laure Michaud et Mélanie Bachelier
au TNT, les 5 et 12 décembre 2018 à 15h
Plus d'informations sur le spectacle

Crédits photos : Droits réservés Kiosque Nantais
Partager e-mail Enregistrer dans mon agenda