Publié le 09/04/2020

Ça Dada

Du 1er au 7 avril 2020
#Retour sur

Le mardi 7 avril 2020, nos kiosqueurs Mélissa et Valentin ont assisté depuis leur salon à la représentation du spectacle Ça Dada d’Alice Laloy, mise en ligne par le Grand T. La captation du spectacle était disponible du 1er au 7 avril.


“J’ai été agréablement surprise par la pièce. Dès les premières scènes, on se laisse submerger par l’énergie contagieuse des trois comedien.nes. Leurs déambulations fantasques, tantôt statiques, tantôt effrénées, alliant danse et acrobaties, nous permettent de redécouvrir toutes les formes d’expressions que le corps a à offrir. 

Avec un décor particulièrement travaillé, la metteuse en scène nous plonge dans différents univers symboliques qui exultent nos imaginaires : un champ de bataille, un musée aux tableaux vivants, une salle d’opération fantasque... Le tout rythmé de jeux d’ombres mystérieux et d’une musique pénétrante.

Décalé et corrosif, la pièce incarne avec beaucoup d’humour cette contre culture qu’est le dadaïsme. Des graffitis, de l’affichage à la sauvette, des murs qui s’écroulent, Ça Dada a décidément bien l’odeur de révolution. Un théâtre de l’absurde qui nous fait revisiter notre rapport au réel et à la liberté. Un véritable éloge à l’imagination, qui nous invite à insuffler de l'inventivité et de la folie dans nos vies.”

 

- Mélissa

 

“Le spectacle Ça Dada a été écrit/mis en scène par Alice Laloy, et est interprêté par La Compagnie s'Appelle Reviens. Couleurs, obscurité, langage du corps, peinture… les acteurs ont une énergie débordante et le décor est le premier à être essoufflé tant de fois il est détruit pour être recyclé. Alors que l'expression corporelle tient une place majeure dans le spectacle, les mots ont également leur rôle, qu'ils soient écrits ou parlés, sensés ou non. La liberté est totale, et ça fait du bien.

Alors même que j'ai vu la spectacle depuis mon canapé, il est évident que la sollicitation du public rend l’expérience encore plus vivante qu’elle ne l’est déjà, et l’aspect clownesque de l’oeuvre permet à petits et grands de s’y intéresser. Ça Dada, ça envoie !”

 

- Valentin

Crédits photos : La Compagnie S'Appelle Reviens